... Le Couteau à grimaces ...

Voici une pièce dont nous pouvons dire qu’elle porte bien son nom. Un nom bien énigmatique pour un couteau qui ne l’est pas moins. Probablement réalisé pour l’entourage du roi dans la seconde moitié du XVIIIe siècle par un maître artisan demeuré anonyme, ce couteau dit "à grimaces" appartient à la longue lignée des couteaux à secrets dont le principe est aussi simple que la réalisation compliquée ; une fois le couteau ouvert, il s’avère impossible de le refermer normalement, à moins de connaître le sésame, la clef qui permettra de débloquer le mécanisme du cran d’arrêt.
Nombreux furent, au cours des siècles, les maîtres couteliers à s’essayer à l’art du couteau à secret et bien peu en vérité réussirent à concevoir et réaliser un mécanisme fiable et surtout indécelable. Ce couteau à grimaces est l’un des très rares que nous ayons pu étudier réunissant ces deux caractéristiques auxquelles on doit ajouter une troisième, parfaitement visible celle-ci, sa grâce intemporelle. La richesse des ornements somptueux du damasquinage d’or sur l’acier bruni des mitres et du ressort vient souligner l’évidente fluidité des lignes. Un dessin si épuré qu’il passerait pour une superbe création futuriste s’il était proposé par un designer contemporain…
Pour réaliser la première réplique nous avons pu disposer de l’original, une pièce unique, pendant une année entière et n’avons pas hésité à mettre celui-ci à l’épreuve en le présentant à de nombreux amateurs et collectionneurs, mais aucun n’a jamais trouvé le secret lui permettant de refermer la lame et tous sans exception après de nombreuses minutes de réflexion et d’essais ont fini par nous rendre le couteau en arborant bien malgré eux un visage "grimaçant" de dépit… Deux siècles et demi après sa naissance et après être passé dans des milliers de mains sans doute, cette pièce extraordinaire tenait encore et toujours le rôle pour lequel elle avait été conçue, amuser, distraire, étonner et par conséquent créer du lien, faire se rencontrer les gens en introduisant de la beauté et de la poésie dans la vie de ceux qui l’ont manipulée. Ce fut le cas durant son long séjour à l’atelier et c’est le rôle qui incombe aux deux répliques que nous avons réalisées depuis. Nous espérons qu’elles accompagneront longtemps les mots de Cocteau et qu’elles permettront, par leur existence, que "la tradition vivante se manifeste partout".
Longueur ouvert : 27,5 cm, fermé : 15 cm