... Le Couteau d’amis ...

Les couteaux fermants du XVIIIe siècle furent totalement emblématiques du bouillonnement intellectuel, culturel et artistique qui régna en France tout au long de ce siècle. Le Couteau d’amis en est l’un des plus beaux fleurons. D’abord parce qu’il exigea des maîtres couteliers beaucoup de dextérité et de savoir-faire pour être parfaitement réalisé. Ensuite parce qu’il est le symbole parfait de la fraternité entre les hommes, l’un des trois concepts, avec ceux de liberté et d’égalité, qui présidèrent aux débuts de la Révolution française. En vogue sous Louis XV, ce couteau de luxe suivait les aristocrates, nobles et bourgeois dans leurs déplacements. Réunissant deux couteaux en un grâce à un astucieux système de tenons et glissières, le Couteau d’amis permettait à son détenteur d’en offrir une moitié à une personne choisie, le temps d’un repas. Le couteau ainsi partagé se transforme du même coup en une invite à la conversation ; grâce à lui, on part à la découverte de l’autre sans s’en apercevoir vraiment. Le couteau, de tout temps symbole de défiance et d’agressivité, devient alors un ciment entre les hommes, un prétexte à la rencontre, celui grâce à qui l’on se parle pour se connaître mieux.
Il nous semble qu’en ce début de millénaire ces valeurs simples, mais essentielles puisque fondatrices de notre société, apparaissent véritablement délaissées ; leur sens profond s’est quelque peu dévoyé. Tout comme au XVIIIe siècle, ces notions sont fondamentales pour une société qui voudrait se bâtir un avenir où l’homme dans sa diversité aura sa place. Le Couteau d’amis est un message d’amour, une leçon de fraternité qui vient du passé pour mieux vivre le présent. A cet égard, il est frappant de constater avec quelle constance l’histoire se répète. Le Couteau d’amis que nous fabriquons aujourd’hui est la réplique exacte de l’original. Les personnes qui nous l’achètent apprécient de l’emmener au restaurant pour le placer en conditions réelles. Ils le sortent ostensiblement de leur poche, le partagent en deux et commencent à dîner. Presque aussitôt les questions des voisins fusent, et les propriétaires de raconter à nouveau l’histoire du Couteau d’amis. A des siècles de distance, le même objet produit les mêmes effets. Sa simple présence, en suscitant la curiosité, a brisé l’indifférence et invité les gens à se parler, à se connaître. On nous a souvent raconté cette scène et nous avons pu l’expérimenter nous mêmes à quelques reprises. Nous pensons alors aux maîtres couteliers du XVIIIe qui ont inventé ce merveilleux objet. Ils seraient sans doute surpris de constater avec quelle élégance et opiniâtreté leur couteau, véritable incarnation du souffle humaniste de son siècle, sait, aujourd’hui comme hier, propager leur message de fraternité.

 
Longueur ouverts : 21 cm, fermés : 11 cm